En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

formatic.png

 

formatictitre.png

 

formatic.png

Nouvelles

Concours à Oran de la meilleure invention 2011 - le 02/11/2011 @ 00:56 par   djoudi

ORAN - Une vingtaine de jeunes de plusieurs régions du pays exposent leurs oeuvres et projets scientifiques, dans le cadre d’un concours lancé mercredi à Oran pour la sélection de la meilleure invention de l’année 2011.


Des inventions notamment dans l’informatique, les énergies renouvelables et la robotique sont exposées, dans cette rencontre de deux jours initiée par l’association scientifique locale "El Khawarizmi", par les participants venus de plusieurs wilayas dont Chlef, Sidi Bel-Abbes et Souk Ahras. Un jury spécialisé a été constitué pour évaluer les travaux exposés et des prix d’encouragement seront décernés aux auteurs des meilleurs inventions.

Parmi les oeuvres proposées figure un prototype d’ustensiles pour ablutions au profit de personnes âgées et de malades, conçu par un jeune architecte,Ryadh âgé de 25 ans.

Selon lui, son invention permettra d’économiser l’eau et son recyclage grâce à un système basé sur des rayons ultraviolets.

Fawzi, un technicien en informatique de Souk-Ahras, présente avec ses camarades plusieurs expériences scientifiques fondées sur l’électronique, notamment l’invention d’un système de fermeture et d’ouverture de portes par programmation informatique, en plus d’appareils de traitement du son.

L’exposition étale également un vélo ordinaire transformé par les idées du jeune Mohamed âgé de 18 ans de Chlef en une moto rapide utilisant du carburant et qui suscite la curiosité des visiteurs.

Parmi les autres inventions exposées l’on cite également un prototype d’un chauffe-eau écologique fonctionnant grâce à un moteur à vapeur et à l’énergie éolienne, plusieurs appareils de robotique multifonctionnels et des systèmes informatiques de traitement de données, comme celui inventé par Sakina (31 ans), ingénieur d’Etat en informatique.